Road To Hellfest s02e21

Vingt et unième épisode de cette saison deux mais plus rien ne les arrêtes. L’épisode anniversaire, l’épisode: Un an plus tard, on est toujours là. Pour l’occasion, on a décidé de mettre les petits plats dans les grands en vous proposant un épisode tout ce qu’il y a de plus classique. Donc au programme, les dernières news du Fest, quelques news métal et nos fameuses chroniques que le monde nous envie. Toujours présenté par Jack… Et Bob.
 
Lien pour l’épisode : 
 
 
 

Fil de l’épisode

Apparté : Dans un mouchoir de poche

“Origine: au XVIème siècle, il y avait une nette distinction entre le mouchoir de poche et le mouchoir de col. Le mouchoir de col était plus grand, pas très éloigné du foulard et se mettait autour du cou. Le mouchoir de poche, dont l’usage est progressivement entré dans les moeurs, était réservé à la haute société. Comme le gant ou l’ombrelle, le bout de tissu faisait partie de la panoplie vestimentaire de rigueur et servait aussi à se moucher. Par contre, ceux qui n’appartenait pas à cette classe noble comme les bourgeois qui lorsque leur nez coulait se servaient de la manche de leur vêtement et les gens du peuple de leurs doigts.

Heureusement, ces habitudes ont mis du temps à disparaitre et le mouchoir de pochea connu des formes diverses jusqu’au XIXème siècle où il s’est standardisé. De nos jours, il existe le Kleenex, mouchoirs en cellulose apparus au début du XXème siècle.”

Bilan : Approfondir recherche

News du Fest :

  • Le festival prend les commandes de l’univers Metal sur @DeezerFR avec des playlists d’artistes programmés, des playlists triées par scènes et la sélection des titres favoris qui tournent en ce moment dans les bureaux des organisateurs
  • Sans prévenir, sans tambour ni trompette… Le easy camp est dispo:
    http://www.hellfest.fr/infospratique/camping-easy-camp/
    Le tipi + Le tipi avec option ont été Sold-Out une heure après.
  • Interview de Benighted
    http://www.hellfest.fr/interview-benighted/
  • Le concert du Warm-up au ferrailleur
    Le concert de TrueUltraVomit du 30/04 pour la soirée @hellfestopenair sera en direct vidéo sur notre facebook pour un nouveau concert canapé !
  • 7 seconds annule sa venue mais encore aucune confirmation via le Hellfest. Tout comme celle d’Electric Mary

News Metal :

  • Motocultor : Le gagnant du Tremplin
    Gagnant Tremplin Officiel = Cerf Boiteux, post-rock, Rennes
    En attendant de connaître leur jour de passage au @MotocultorFest
    MERCI & BRAVO : Inf8cted, Vila, Inseminate Degenaracy & Sideburn 
  • L’histoire de Carl: The $5,98 EP – Garage Days
  • Shinedown – Nouvel Extrait
    Shinedown groupe que j’ai pour devoir, oui c’est un devoir, de chroniqué dans cet épisode a sortit un second extrait “Human Radio” de son futur nouvel album “ATTENTION ATTENTION”qui paraitra le 4 Mai, quasi demain
     
  • Tremonti – Premier Single
    Tremonti groupe chroniqué par Bob et aimé par moi, a sortit son premier extrait “A Dying Machine” de l’album à venir: “A Dying Machine” et qui sortira le 8 Juin.  
  • Killer Be Killed – Une News pour Bob
    Max Cavalera dans une interview du Red Light Disctrict Show raconte que le groupe commence l’écriture du second album. Pour un enregistrement prévu en fin d’année et début d’année prochaine. Pour une sortie l’année prochaine. C’est loin, mais c’est une nouvelle qui nous redonne espoir. On rappelle que le groupe est composé de Max Cavalera à la guitare et au chant, Troy Sanders à la basse et au chant, Greg Puciato à la guitare et au chant et Ben Koller à la batterie et peut être au chant.

Avis sur les albums :

  • Monster Magnet – Mindfucker : 
  • Trust –  
  • No One Is Innocent – Frankeinstein :  
  • Satanic Surfers – : 

Les Recommandations de la semaine : 

  • Jack : Le groupe Freak Kitchen 
  • Bob : L’album de Ride The Sun

Groupe de Bob :

  • Demilich *
  • Stone Sour *
  • Dimmu Borgir *
  • The Walking Dead orchestra *

Groupe de Jack :

Shinedown

Recommande : ++

Dimanche – Main Stage 2 

Bob, c’est quoi être mainstream ? (Débat dans l’épisode)
Shinedown est un groupe de hard rock / mainstream / metal alternatif américain originaire de Jacksonville (comme Limp Bizkit) en Floride là ou le soleil brille plus qu’ici. Shine down qu’on pourrait traduire par éclaire le bas… Se forme au début de l’année 2001 et signe un contrat dés 2002. S’ensuit un premier album « Leave a Whisper » en 2003, un énorme succés dont je n’ai pas les chiffres, mais qui aboutira en 2004 sur un dvd live. 2005 second album »Us and Them » dont le single « Save Me » Restera en tête du classement « Active Rock » Pendant 12 semaines. « I Dare You » sera utilisé pour l’émission « American Idol » et pour la chanson secondaire de l’émission de la WWE Wrestlemania 22. 2007 troisième album »The Sound of Madness » Qui aura à son tour son lot de chanson utilisé dans le désordre pour « Destination Finale 4 »  le jeu vidéo « Madden NFL 09, Wwe Night of Champions 2008, 
un match du Wwe wrestlemania 25. Le groupe profite aussi de faire une chanson pour le filme Alice au pays des merveilles et la fameuse chanson qui accompagnera le film « Expendable » de Sylvester Stallone. Un groupe déjà plutôt populaire si tu veux mon avis. Après des tournées, des dvd lives, peut être des vacances ? 
En 2012 sortie du 4 ème album « Amaryllis ». Une participation à la B.O du film Avengers. Et en 2015 un cinquième album « Threat to Survival » et pour l’instant le groupe a vendu un peu plus de 8 milions d’album à travers le monde. Et comme annoncé dans les news leurs 6ème album « Attention Attention » paraitra le 4 Mai de cette année à savoir dans un peu moins d’un mois. Musicalement c’est clairement le genre de groupe américain qui passe en radio (rien de péjoratif) mais un groupe tout ce qu’il y a de plus efficace capable de faire autant de tube rock, que de ballade, très facile d’écoute, hyper efficace, le chanteur et compositeur Brent Smith possède une gamme vocale qui s’étend sur quatre octaves ce qui fait qu’il se permet pas mal de variation, et on se demande si ce n’est pas un autre chanteur sur certains morceaux. En live il se contente du poste de chanteur. D’ailleurs je les ai vu à la première édition du download france en 2016. Sur la petite scène, le groupe étant assez peu connu en france (en terme de succès j’entends) j’ai beaucoup aimé la prestation du groupe et le chanteur s’est même payé le luxe de venir dans la foule avec nous. Et il a serré la main des photographes présent. Bref un groupe que je ne peux que recommander mais entre deux groupes que vous aimez bien pour faire la transition ou dans une soirée ou il n’y a pas que des fans de metal pur et dur partout tout le temps….
 
Drakwald
 
Recommande : +++
 
Vendredi – Altar
 
Cocorico fait le coq, le matin pour annoncer au monde qu’il est l’heure de se lever et pour aussi saluer Drakwald dont le nom est d’origine germanique est un groupe de Death Folk Pagan Métal fondé à Tours en 2009 par Marc, guitariste et chant en colère et Thibaud (avec un d) à la basse et au chant moins énervé. Première démo en 2012, intitulé Forgotten Lands puis un premier album, « Resist Fatality » en 2014. Après un passage remarqué au Motocultor 2015, le groupe atteint la somme de 5 000 € au financement participatif de leur second album RIven Earth. 
Album plutôt bien produit, apparement tout l’argent n’est pas partit en bière et avec un thème résolument engagé autour des problématiques environnementales et leurs liens avec les religions païennes. Ce que j’aurais appelé moi, un album Bio-logique. Musicalement ça m’a fait pensé à du In-flames pour la partie death, avec un mélange entre le chant des premiers albums plutôt très death et les mélodies plus récentes, pas la mauvaise partie, celle encore écoutable. Et pour le reste avec des refrains ou passage totalement pagan, ou la flute, la cornemuse apparaisse presque avec surprise. Tiens un flutiste. Ca fait un contraste qui marche plutôt bien. Je ne suis pas particulièrement fan du chant death mais ça le fait. Encore une fois et c’est très bête de le dire mais je suis impressionné par la qualité de nos groupes français et mon inculture sur ce sujet et donc je recommande chaudement Drakwald
 
Rotten Sound
 
Recommande : ++ (Pour le premier album au-delà la recommandation va en diminuant.)
 
Dimanche – Altar
 
Rotten Sound est non, Rotten Soundcloud comme je l’ai dis lors du tirage au sort de la semaine dernière, saloperie de saisie semi automatique. Est un groupe de Grindcore Finlandais, Originaire de Vaasa (en Suédois Vasa) 
Qui est situé à 420 Km de la capitale Helsinki (plutôt au Sud Est) sur la côté du Golfe de Botnie dans la province de Finalnde Occidentale. C’est la capitale de la région d’Ostrobotnie et compte près de 60 000 Habitants. Fait amusant la Vasa est officiellement bilingue 71,5 % Finlandais et 24,9 Suédois ce qui nous fait un total de 96,4 % Il y a donc 3,6 % de… de… Rebel je dirais. Formé en 1993 par le guitariste Mika Aalto. Dés 1994 commence la sortie de quelques EP’s puis un premier album en 1997 : Under Pressure. Rotten Sound : Qui veut dire son pourri, fait partie avec Nasum et Regurgitate, des groupes de la scène Grind Nordique ayant influencé toute une génération de groupes en Europe et dans le monde. Y compris moi, je déteste ne pas être comme tout le monde. Comme c’est souvent le cas pour les groupes de Grindcore, les Textes du groupe traitent de question sociales ou d’actualités mais ont aussi pour thème le gore et la violence. 
 
Pensées Nocturnes
 
Recommande : ++ (Si envie de vivre une expérience ou mettre fin à tes jours)
 
Samedi – Temple
 

La semaine dernière j’évoquais qu’au-dessus le groupe Lituania fait echo à ma partie sombre. Cette semaine, un groupe a poussé le potard un poil plus loing. Sur le site « Comment Mieux dormir.com » à la rubrique « Pensées Nocturnes » j’ai trouvé quelques reflexions pour aider à trouver le sommeil.

  • Personne ne sort de son lit pour domir par terre ! 
  • Le week end arrive, je crois qu’on a besoin de repos <- proverbe indien
  • On a jamais autant besoin de vacances que lorsque l’on en revient.
  • Chaque rêve qui réussit est un accomplissement du désir de dormir.
  • Il y a quatre âges dans la vie de l’homme, celui ou il croit au père noel, celui ou il ne croit plus au père noel, celui ou il est le pere noel, celui ou il ressemble au père noel
Voilà ce qui se passe quand je ne trouve pas beaucoup d’information sur un groupe. J’ai trouvé une interview, deux, trois photos, j’ai donc décidé de faire sans. En l’occurence le groupe ou plutôt le One Man Band « Pensées Nocturnes » de black métal avant gardiste, a été crée par Vaerohn – leader, compositeur, multi instrumentiste et chez d’orchestre – en 2008 à Paris. En 2009, «  Vacuum » premier méfait chez les Acteurs de l’ombre productions comme « au-dessus ». 2010, Grotesque second album, 2011 Ceci est de la musique, 2013, Nom d’une pipe, 2016 « A Boire et à manger » 
Ma première réaction sur la musique a été un rejet direct. J’étais en voiture, je décrouvrais la playlist de la semaine et le moment ne s’y prêtait pas. Deuxieme écoute et première découverte, un univers, sale, une ambiance un peu malaisante, des images qui apparaissent dans mon esprit. Et surtout la Bande Originale de tous les cauchermars possible et inimaginable. Un cirque, un freak show mais pas à la Avatar, moins pop, moins flashy, plus ambiance Jack l’enventreur, Pa et au fil de la musique une histoire. J’ai par exemple imaginé un numéro ou un enfant un peu différent serait présenté comme on présenté les monstres de foires, et le chant torturé serait les cris de cette enfant et à la fin du morceau il y a même eu des applaudissements, comme si c’était également la fin du numéro. A un autre moment, j’imaginais clairement une scène de la suite du silence des agneaux, Hannibal avec le personnage de Mason Verger qui a été torturé par Hannibal, et poussé à se mutiler lui même le visage. La musique me faisait autant pensé aux cris que pousser la victimes qu’à une mise à nu de l’esprit d’un psychopathe.  A d’autre moment je revoyais des scènes d’orange mécanique ou j’avais l’impression d’entrer dans son esprit jusqu’à la fameuse scène de torture qu’il reçoit lui même censer le soigner. Et justement l’une des photos du groupe que j’ai vu reprenait un peu de cette esthétique ainsi que des maquillages de clowns. Bref, j’ai ressentit tout ça parce que ce n’était pas du black metal pur et dur, justement le sieur Vaerohn se permet tout, que ce soit des passages jazzy, ou des ambiances cabaret burlesque avec des fois l’impression d’être dans un club de blues… Voir des passages classique au piano, avec de longues intro ou tu as vraiment l’impression d’écouter une superbe pièce qui d’un coup part en black métal, sans que ce soit forcément choquant. Par contre c’et assez éprouvant. Au bout de deux albums, j’ai eu besoin d’écouter autre chose, ça agissait vraiment sur ma psyché. Du coup, j’ai remis du Shinedown et j’ai pris le temps de revenir a quelque chose de plus positif. Au final, j’ai pris pensées nocturnes comme un projet artistique qui essayait de vraiment mettre en musique la noirceur du monde, avec tous les instruments possible, toutes les ambiances, avec tout son éventail de sensibilité aussi sombre soit elle. Sachant qu’il n’y a qu’un seul homme derrière tout ça. Je ne suis peut être pas si loin de la vérité. Et c’était fort intéressant. Bien qu’un peu malaisant. J’ai écouté trois albums « Vaccum » « Grotesque » et « nom d’une pipe » Je ne dirais pas que je recommande, parce que je ne vois pas de moment ou je pourrais avoir envie d’écouter ça. J’ai pas besoin de ça dans ma vie. Même si je reste curieux des deux autres albums que je n’ai pas écouté je ne me vois pas forcément avoir envie d’aller écouter ça à quelconque moment…
3 ans ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *